CUBISIC HTLP : Exxelia étoffe sa gamme de condensateurs aluminium électrolytique de faible hauteur

Exxelia étoffe sa gamme de condensateurs Aluminium Électrolytiques de faible hauteur et défie les hautes températures à +125°C


 

7 juin 2022 – Paris, France - Exxelia, fabricant mondial de composants passifs complexes et de sous-systèmes dédiés aux environnements sévères, étoffe sa gamme de condensateurs CUBISIC, avec une version HTLP (High Temperature Low Profile). Ce CUBISIC HTLP offre, dans un packaging rectangulaire de faible épaisseur, la plus haute densité énergétique de condensateurs de sa catégorie, combiné à une tenue en température élevée (-55° → +125°C).

 

CUBISIC HTLP, la nouvelle gamme de condensateur rectangulaire qui change la donne

La nouvelle gamme de CUBISIC HTLP par Exxelia sort clairement du lot ! Pourquoi ? 

  • Elle offre jusqu’à 60% de plus de capacité que tous les autres condensateurs rectangulaires du marché, dans un même volume, tout en ayant une durée de vie de 5 000 heures.
  • Couvrant une plage de température de -55° → +125°C, le CUBISIC HTLP est conçu pour offrir d’excellentes performances en températures extrêmes, compatible des applications militaires et aéronautiques les plus sévères. 

 

Les ingénieurs se confrontant à des exigences de conception complexes et recherchant un produit facilement intégrable gagneront en encombrement et en fiabilité grâce à l’utilisation de matériaux améliorés et entièrement conformes à la norme REACH.

Le CUBISIC HTLP résiste à des vibrations de 20g et est qualifié à basse pression, le rendant résistant jusqu’à 92,000 pieds d’altitude. Il est parfaitement adapté pour une intégration dans les cockpits, les actionneurs et pour la génération d’énergie des avions commerciaux et militaires ainsi que dans les radars et systèmes laser.

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES :

  • Capacité de 140μF à 58 000μF
  • Tension de 7,5V à 350V
  • Durée de vie de 5 000 heures à 125°C
  • Température de fonctionnement -55°C à +125°C
  • 20g en vibrations et 92,000 pieds d’altitude 
  • Versions RoHS disponibles

Publié le 07 Jun 2022 par Stephane PERES

I.A et Exxelia

Oui, vous lisez bien, chez Exxelia nous exploitons l’IA : l’intelligence artificielle.   L’histoire commence par une rencontre, sur le site de Marmoutier au sein de l’atelier Films en avril dernier. Automi, jeune start-up française, vient en visite pour explorer les possibilités d’application de contrôles visuels supportés par une IA. L’application est identifiée rapidement, le contrôle par Rayon X des pièces en vue de détecter les éclats de métal. L’équipe projet est constituée par Mireille et Florian qui, accompagnés de Galem et Leopold d’Automi, ont à charge de tester la technologie et de l’adapter au sein de l’atelier.    Plusieurs objectifs sont fixés : supprimer les aller-retours “d’identification des éclats” - “retouches” en vue de fabriquer les bonnes pièces du premier coup ; robustifier le temps de passage, fiabilisant ainsi l’OTD ; faciliter le travail des opérateurs et opératrices en leur donnant accès à des images mettant en lumière les défauts constatés.   Tout d’abord, il faut entraîner l’IA à détecter les défauts. La force d’Automi, peu d'images sont nécessaires pour entraîner l’IA, c’est donc très rapidement que les équipes d’Exxelia et d’Automi se mettent en marche en suivant le processus d'entraînement / validation / déploiement prévu.  Dès le mois de mai, les premiers essais sont conduits sur le terrain. Les images sont là et la détection s’opère. L’IA apprend au quotidien par les corrections effectuées par l’équipe projet en cas d’erreur.    Il reste maintenant plusieurs étapes à effectuer, pour rendre l’outil exploitable et disponible au plus près des postes de travail, notamment par la mise à disposition sur des tablettes des images et des détections. La technologie est mûre, le vrai défi pour l’équipe projet est maintenant d’inscrire cette technologie dans le quotidien, de manière accessible et simple d’utilisation. L’industrie 4.0 a pour vertu de supporter le quotidien des opérateurs et opératrices, ainsi que de l’ensemble des métiers où le numérique apporte un plus. Ce projet d’IA s’inscrit dans cette droite ligne, supportant à la fois les tâches de production et la qualité de nos produits.    Auteur : Alexandre MOEUF - Industry 4.0 Project Manager