Les résistances d'Exxelia Ohmcraft permettent de faire des analyses pointues en recherche pharmaceutique

Le 9 Avril 2020, Rochester, New York – Lors de l’élaboration de nouvelles thérapies pharmaceutiques, les chercheurs effectuent des analyses métaboliques des cultures de cellules vivantes pour comprendre le rôle essentiel du métabolisme dans une grande variété de maladies et de conditions.


Pour ce faire, ils doivent s’appuyer sur des instruments de recherche et de diagnostic en sciences de la vie dotés de circuits amplificateurs complexes à gain élevé. Les principaux fabricants de ce type d’équipement se sont associés à Exxelia Ohmcraft pour concevoir des résistances CMS spécifiques à forte valeur de résistance, essentielles au fonctionnement de ces circuits.

Plus précisément, le taux de consommation d’oxygène (OCR) et le taux d’acidification extracellulaire (ECAR) sont deux indicateurs clés de la respiration mitochondriale et de la glycolyse qui fournissent une vue d’ensemble de la fonction métabolique cellulaire dans les cellules en culture. L’équipement analyseur effectue ces mesures automatiquement.

« La précision et la fiabilité de ces outils sont cruciales pour permettre aux chercheurs de progresser dans leurs études, qui ont le potentiel de changer – voire sauver – des vies » déclare Eric Van Wormer, Vice-Président d’Exxelia Ohmcraft. “Pour répondre aux besoins de conception de cette application particulière, nous avons développé une résistance sur-mesure avec un facteur de forme unique et utilisé des terminaisons spéciales pour faciliter la fabrication du produit final.”

La technologie d’Exxelia Ohmcraft utilise le système d’impression électronique Micropen pour “imprimer” des lignes serpentines précises et étroites avec de l’encre résistive sur un substrat en céramique, produisant des résistances plus performantes sur une plage de valeurs plus large et sur une surface plus petite que la technologie « thick film » conventionnelle de résistances.

Publié le 09 Apr 2020 par Rebecca Charles

X-59 QueSST de la NASA : Exxelia est à bord

Si le programme tient ses promesses, il pourrait permettre l’émergence d’avions de transport supersoniques capables de voler au-dessus des terres, sans les limitations imposées au Concorde en son temps. Pour ce projet, Exxelia produit principalement des bobines en provenance de nos sites USA. Nos composants sont à destination du moteur de l’avion.     Avec son nez allongé, ses ailes “bossues” et ses petites surfaces portantes dispersées, le X-59 ne ressemble à aucun autre avion. Une configuration exceptionnelle pour des capacités exceptionnelles. Crédits: NASA     Il volera à une vitesse de 1,5 Mach (1,5 fois la vitesse du son), soit plus de 1 800 kilomètres par heure. La NASA espère que son appareil pourra, à terme, être utilisé dans le domaine de l’aviation civile.   Si les essais sont concluants, le X-59 QueSST pourrait donc avoir deux effets révolutionnaires sur le paysage aéronautique américain, voire mondial : L’avion d’essai pourrait servir d’inspiration à de futurs avions de transport produits en série, qu’il s’agisse d’avions de ligne ou d’avions d’affaire. L’ensemble du projet LBFD pourrait permettre une évolution de la réglementation aérienne actuelle. Plutôt que d’interdire tous les vols supersoniques civils au-dessus des USA, comme c’est le cas aujourd’hui, la NASA propose d’instaurer une réglementation en fonction du niveau de bruit.   Source : Lockheed Martin, NASA